• Consultation
  • Nettoyage du sol
  • Service Hotelerie
  • Buanderie
  • Formation du personnel
  • Administration
  • Ambulance
  • Ambulance SAMU/SMUR
  • Infirmerie
  • Accueil Gynécologie
  • Salle d'attente dédiée à la Gynécologie
  • Scanner
  • IRM
  • Radiologie et Mammographie numérisée
  • Salle d'accouchement
  • Chambre à 1 lit
  • Salle de Kinésithérapie
  • Hôtellerie (Femme de ménage)
  • Chambre bleue à 2 lits
  • Toilettes
  • Hygiène personnelle
  • Vue d'ensemble Chambre de 2 lits
  • Chambre de 2 lits

Clinique Ambroise Paré - Actu-Santé

Vaincre l'insomnie 05/03/2013 - Vaincre l'insomnie
Quand on a du mal à s'endormir naturellement et que l'insomnie n'est pas chronique, on peut trouver le sommeil simplement.
Il faut mettre des sachets de lavande sous son oreiller ou éventuellement mettre quelques gouttes d'essence de lavande sous l'oreiller.
Lire plus »

Eviter à bébé les piqûres de moustique 05/03/2013 - Eviter à bébé les piqûres de moustique
Quand on a un bébé, les moustiques aiment bien sa peau et le pauvre est souvent piqué surtout en été.
On peut éviter ce désagrément à l'enfant en mettant dans l?eau de son bain cinq gouttes d'huile essentielle de citronnelle et finies les piqûres.
Lire plus »

Faire baisser une fièvre chez un enfant 05/03/2013 - Faire baisser une fièvre chez un enfant
Si un enfant a beaucoup de fièvre, il faut appeler le médecin mais en attendant ce dernier, on peut essayer de la faire baisser.
Pour cela, il faut dénuder l'enfant et lui passer une éponge avec de l'eau tiède sur tout le corps pendant une demi heure.
Lire plus »

Combattre la mauvaise haleine 04/03/2013 - Combattre la mauvaise haleine
On a beau se laver les dents, éviter l'ail et l'oignon, mâcher des chewing-gums à la menthe, ... il y a des jours où rien n'y fait, on a mauvaise haleine.
 
Voici quelques trucs bons à savoir pour éviter ce désagrément, ou le combattre :
 
buvez de l'eau régulièrement (mais pas trop quand même ! Les fameux 1,5 litres par jour sont remis en question par un certain nombre de thérapeutes)
soignez votre flore intestinale en prenant régulièrement des probiotiques
mangez des fibres
assaisonnez vos plats avec du persil ou, mieux, croquez une tige de persil à la fin du repas : la chlorophylle qu'il contient en quantité est désodorisante et germicide
mâchez des graines d'aneth, d'anis, de fenouil
sucez un bâton de cannelle ou un clou de girofle (attention : ne prenez pas d'huile essentielle, qui vous brûlerait !)
mangez une orange
raclez votre langue contre vos dents pour déloger les bactéries qui y sont peut-être installées et qui produisent des gaz malodorants
Ce qu'il faut éviter :
 
ne sautez pas un repas, ne restez pas à jeun : votre bouche s'assècherait ce qui favoriserait la prolifération des bactéries
ne consommez ni tabac, ni alcool
l'ail, l'oignon, les fromages forts (roquefort, camembert, ...) rendront votre haleine fétide
Bon à savoir
 
brossez-vous les dents dès que vous avez fini votre repas : pour cela, ayez toujours une brosse à dents sur vous
mettez votre bosse à dents à l'envers dans un gobelet rempli d'eau oxygénée et bouché, et rincez-la abondamment avant de vous en servir
utilisez régulièrement un jet dentaire
certains médicaments donnent mauvaise haleine, notamment s'ils dessèchent la bouche : parlez-en à votre médecin
ne confondez pas menthe et chlorophylle : la menthe rafraîchit la bouche de façon transitoire alors que la chlorophylle a un vrai pouvoir assainissant.
 
Lisez cet article sur VULGRAIS-MEDICAL
Lire plus »

La cigarette, le plus grand des dangers pour la santé 04/03/2013 - La cigarette, le plus grand des dangers pour la santé
On estime qu'un tiers des cancers en France sont dus au tabac. Près de 30 % de la mortalité dite prématurée, c'est-à-dire avant 65 ans, peut aussi lui être attribuée.
Nous vivons une époque paradoxale qui s'alarme à juste titre des risques réels et connus liés à la pilule mais qui reste de marbre ou presque face aux dangers du tabac: 73.000 morts annuels, des dizaines de milliers de cancers du poumon, d'infarctus, d'insuffisance respiratoire?
Aujourd'hui, la population est particulièrement sensible à la question des risques sanitaires: le bisphénol A a été interdit après une évaluation uniquement expérimentale. Les parabènes également, sans réelle raison, mais au nom du principe de précaution. Les antennes-relais sont mises en cause périodiquement, alors qu'aucun décès ne leur a jamais été imputé. Le Mediator a fait la une des journaux pendant un an, parce que ses effets secondaires avaient été cachés et qu'il aurait provoqué de 500 à 2000 décès en 33 ans.
Les dangers du tabac sont régulièrement mentionnés, certes, mais de manière banalisée, sans jamais vraiment émouvoir, ni les décideurs, ni les politiques, ni l'Assurance-maladie. Comme si tout cela était normal. Pourtant dans l'échelle des facteurs de risque auxquels la population est exposée, le tabac est le plus toxique sans aucun doute. On estime qu'un tiers des cancers en France sont dus au tabac. Près de 30 % de la mortalité dite prématurée, c'est-à-dire avant 65 ans, peut aussi lui être attribuée.
De plus en plus de fumeuses
Le tabac n'est pas responsable seulement d'une augmentation de la mortalité. Le chiffre des décès, impressionnant en soi, masque en réalité les centaines de milliers de personnes dans notre pays, handicapées du fait d'une insuffisance respiratoire grave, d'une artérite des membres inférieurs, ou d'une maladie chronique due au tabac.
Sur le plan du cancer, il est à l'origine chaque année de 30.000 cancers du poumon, En outre, il favorise celui de la bouche, de la gorge, du pancréas, de la cavité nasale, du pharynx, de l'?sophage, de l'estomac? L'alcool ayant à ces niveaux, un effet multiplicateur sur le risque. La vessie est l'autre grande cible du tabac: les fumeurs ont cinq fois plus de risque de développer une tumeur de cet organe.
Plus mal connu de la population est l'impact du tabac sur les maladies cardio vasculaires : 15.000 décès par infarctus chaque année seraient la conséquence d'une addiction à la cigarette. Le tabac est particulièrement impliqué dans les infarctus des jeunes, avant 45 ans. Cinq cigarettes par jour augmentent le risque de 38 %, deux paquets quotidiens le majorent de 900 %!
Les mécanismes sont connus: l'air inhalé de la cigarette contient, entre autres, du monoxyde de carbone qui prend la place de l'oxygène au niveau de l'hémoglobine, créant à chaque bouffée, une micro-asphyxie et un spasme artériel? Les mêmes mécanismes sont responsables de l'artérite des membres inférieurs: le patient ne peut plus marcher longtemps, est obligé de s'asseoir de plus en plus souvent, et finit par souffrir même au repos? Dans notre pays, 800.000 personnes en souffrent, 5000 sont amputées chaque année: le tabac est le principal facteur de risque.
Il n'y a pas beaucoup de publicité n'ont plus sur la broncho-pneumopathie chronique obstructive, une autre complication fréquente et grave. Près de 800.000 individus en sont atteints en France, 90 % à cause du tabac. Cette maladie commence comme une banale bronchite, évolue vers un essoufflement puis, dans les formes les plus sévères, (100.000 sujets concernés) impose de se déplacer avec une bouteille d'oxygène, sans laquelle le patient étouffe.
Enfin, on ne peut passer sous silence les effets très toxiques du tabagisme de la femme enceinte sur l'enfant qu'elle porte. «C'est en France que les Européennes fument le plus pendant la grossesse, expliquent les députés Jacquat et Touraine. Cela retentit très défavorablement sur les indicateurs de périnatalité?»
 
Lire plus »

Plus d'actualités